La chimie du ballon de basket (2)

ballons_de_basketball

Voilà la suite de la composition de notre ballon préféré 🙂

Voici le lien de la première partie pour d’éventuels rappel

 2. La deuxième couche

Une fois que l’on a obtenu la première couche constituée de butyle caoutchouc, on passe logiquement à la deuxième couche.

 Rappel de l’allure de la première couche :

 Sans_titre_[2]

HTB1cDjbFVXXXXbpaXXXq6xXFXXX5

alibaba.com

On entoure maintenant notre poche sphérique de fils de nylon ou de polyesters. Ce sont de solides ficelles qui vont permettre de maintenir la forme du ballon de basket, et notamment d’éviter la formation de bosses. Les ballons de grandes qualités peuvent avoir plus de 3000 m de fils. Le polyester est certes moins coûteux pour les fabricants mais aussi moins résistant que le nylon : il donnera des ballons moins durables.

Synthèse du nylon :

Le nylon est un copolymère d’un diacide carboxylique et d’une diamine, on forme alors un polyamide. C’est une réaction de polymérisation par étape : cela signifie que les monomères réagissent entre eux pour former des dimères, puis des trimères, et ainsi de suites jusqu’au polymère. Plus précisément on est en présence ici de polycondensation (élimination d’une molécule d’eau à chaque étape).

nylon

Ci-dessus est représentée la synthèse du nylon 6-6, mais il en existe d’autres types tels que le 4-6 ou 2-6 (le premier chiffre indique le nombre de carbone du diamine). Le nylon a été grandement exploité par l’industrie textile notamment par la création des bas et des collants, il est aussi beaucoup utilisé pour les articles de sport et les objets moulés, et également pour les fils de pêches. Ces exploitations sont grandement liées à son ultra-résistance, par exemple pour un fil de pêche monofilament la force de rupture est de plus de 100kg.

 Vielle pub pour des bas en nylon :

ECH20472038_1.jpg

lesechos.fr

 

Fil de nylon de 0.8 mm :

 fils-10-metres-fil-elastique-nylon-bla-1205853-p1010571-7c473_big

alittlemercerie.com

Sur internet vous pourrez facilement trouver des vidéos de synthèse du nylon, en voici deux :

Synthèse nylon 6-6

Synthèse nylon 6-10

Revenons à notre ballon de basket, on avait la possibilité d’utiliser du nylon ou du polyester. Le polyester est aussi un polymère composé de la répétition d’une fonction ester. La réaction est très analogue à celle du nylon et s’effectue cette fois entre un diacide carboxylique et un diol (molécule avec deux fonctions alcools).

 Troisième couche du ballon

La troisième couche recouvrant les deux autres est constituée de caoutchouc (naturel, composite ou butyle caoutchouc). Cette étape se réalise dans un moule afin de faire apparaître les reliefs extérieurs sur le ballon (sillons, logos..). La couleur et les autocollants sont ajoutés dans le moule juste avant la vulcanisation du caoutchouc. Les ballons de hautes qualités possèdent même un revêtement en cuir par-dessus.

Références

  • Article ChemMatter, février 1999, « The chemistry of basketball »
  • Wikipédia

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s